Mon environnement de travail professionnel 2012

Liste des résolutions pour 2012 :

  • Recommencer à fumer
  • Continuer à arrêter le sport
  • Finir (enfin) une saison de Starcraft 2 en ligue diamant
  • Passer chez Free Mobile
  • Ne plus laisser mon chat traîner dehors (âmes sensibles…)
  • Et pour finir, faire évoluer mon environnement de bureau !

Du coup début décembre, j’ai pris un peu d’avance en migrant de Ubuntu 11.04 vers (surprise !) Mint 12 lors d’une période de travail un peu calme. Toujours pas convaincu par Unity et réellement curieux de tester Gnome-shell maintenant que sa personnalisation est grandement facilitée via les nombreux greffons disponibles, je me suis naturellement tourné vers Mint.

Concrètement, après quelques personnalisations ergonomico-esthétiques, j’ai facilement réussi à obtenir un bureau des plus convivial qui mêle mes anciennes habitudes Gnome 2 avec la philosophie Gnome-shell. Principale victime de cette transition, le dock AWN qui après quelques jours s’est retrouvé inutile face la redoutable efficacité du couple touche « Super/Windows + application ». Je ne vais pas épiloguer sur Mint 12, le Web est bourré d’analyses, tests, avis et tutti quanti. Le bilan est pour ma part, plus que positif, l’ensemble est cohérent, rapide, beau et réellement efficace. Alors il y aurait bien des petites choses à corriger et/ou ajouter comme par exemple l’impossibilité de ranger le contenu de la barre de fenêtre ou encore la navigation parmi les applications à l’aide des flèches haut/bas alors qu’elles sont alignées horizontalement mais je ne me fais pas de soucis. Le résultat ci-dessous :

Pour finir, un honteux copier/presque-coller du précédent article de la liste des applications que j’utilise au quotidien  :

Personnalisation :

  • des thèmes shell Dark Shine, window Equinox Evolution Rounded et GTK+ Mint-Z (dépôts ppa:webupd8team/themes, ppa:satyajit-happy/themes)
  • des icônes Faenza-Radiance  (dépôt ppa:tiheum/equinox)
  • la nouvelle police Roboto de Google pour Android 4
  • les greffons Gnome-shell suivants : system-monitor, noa11y, user themes, notifications, shutdown menu, window list
  • enfin des fonds d’écran encore récupérés chez Interfacelift

gnome-shell 02Passons donc aux logiciels que j’installe au niveau professionnel :

  • Lightning + DAVMail
  • Pidgin
  • Turpial
  • Remmina + greffons
  • Likewise Open : intégration du poste dans un domaine Windows
  • Terminator : remplace avantageusement le terminal
  • SRWare Iron : navigateur Internet secondaire
  • Virtualbox / VMWare Player : virtualisation
  • Truecrypt : cryptage des supports de stockage amovible
  • KeepassX : gestion des mots de passe
  • Zenmap : scanner de ports
  • Wireshark : capture de trames réseau
  • FileZilla : client FTP
  • Getting Things Gnome : gestion des tâches
  • yEd : Editeur de diagramme

Semi-professionnel :

  • Miro : gestion des podcasts (dont feu-TechnoIT)
  • Ubuntu-Tweak : configuration rapide l’OS
  • Y-PPA-Manager : ajout simplifié de dépôts
  • Deluge
  • VLC + vlc-plugin-pulse

Et pour finir quelques quelques astuces en vrac :

  • Restaurer la commande Alt + F2 : Paramètres Systèmes -> clavier -> raccourcis -> système -> afficher la fenêtre pour lancer une commande (cliquer puis appuyer sur les touches Alt+F2)
  • Lancer automatiquement des programmes au démarrage : Alt+F2 : gnome-session-properties
  • Régler le problème de sortie audio avec VLC : installer le paquet vlc-plugin-pulse
  • Modifier la taille de la police du panneau : éditer le fichier « /usr/share/themes/mon_theme/gnome-shell/gnome-shell.css » et modifier la valeur du paramètre « font-size » dans la partie « # panel »

 

 

2 commentaires

  1. Bonjour,

    est ce que tu peux donner plus de détails sur l’utilisation Remmina + greffons

    car je l’utilise mais sans les gréfons, et j’ai quelque bug avec.

    c’est intéressante, super page

    1. Salut Issa,

      j’avais quelque bogues fut un temps avec Remmina mais depuis à peu près 1 an il est assez stable (sous Ubuntu).

      En ce qui concerne les greffons, de base Remmina n’offrant pas tous les protocoles de prise de contrôle à distance, ils permettent par exemple d’ajouter la prise en charge du protocole NX.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.